Etre le caillou

2003

Installation sonore générative

Le spectateur/auditeur est amené à pénétrer dans le noir un espace carré de 10m de côté. Au gré de son exploration, il entendra une bande sonore quadriphonique générée et spatialisée dynamiquement par ses déplacements ou son état de quasi-immobilité. S’il se meut dans l’obscurité, une composition à base de sonorités de cailloux s’entrechoquant se fera entendre, alors que s’il reste sans mouvement petit à petit les cailloux s’effaceront pour laisser place au son des flux et reflux de l’eau qui survient par vagues et finit par envahir en une minute l’espace sonore et placer le spectateur au centre d’un tourbillon de polyrythmies maritimes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *