Vénus au miroir

2011

Installation en déhanchés et narcissisme.

Dans l’exploration de l’entre-soi qui se laisse ou se donne à voir, le premier spectateur est amené à se regarder dans le miroir le casque sur les oreilles, ses micro-mouvements le laissant entendre le dialogue Bardot-Piccoli du Mépris remis à la première personne.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *